Retour à la section précédente

E-mail

Faits Saillants
de l’Histoire de la Communauté
des Fils et Filles de Marie

«Chaque jour est une semence d’éternité.»

 

Un clocher au coucher du soleil.

Les Fils de Marie  Les Filles de Marie

L’Histoire en Images


Les Fils de Marie


Une partie des membres communautaires Fils de Marie.

1981

31 mai. Fondation de la Communauté des Fils et Filles de Marie, au Centre International de l’Armée de Marie, à Québec, par Mère Paul-Marie; prise d’habit des six premiers Fils de Marie, qui habitent au Centre de l’Immaculée.

1984

Mai. Avec l’assentiment de ses Supérieurs, le Père Denis Laprise, Camillien, devient Responsable du groupe des Religieux aspirant au sacerdoce. Il s’interroge sur l’endroit où iront étudier ces jeunes gens.

 

4 juin. Lors d’un pèlerinage de l’Armée de Marie en Europe, pendant la messe célébrée en la grotte de Lourdes, Marie «indique» à Mère Paul-Marie que «ces jeunes étudieront à Rome, à l’Angelicum», et qu’ils «pourraient être hébergés chez les Passionistes». La surprise est grande pour elle, car c’est une ouverture inattendue.

Le lendemain, au cours de la messe célébrée en la Basilique Notre-Dame-de-la-Garde, à Marseille, Marie «confirme» à Mère Paul-Marie les indications données la veille en la grotte de Lourdes.

Quelques jours plus tard, à Rome, le Père Denis fait les démarches nécessaires, et le groupe des étudiants est accepté tant chez les Pères Passionistes qu’à l’Angelicum.

Providentiellement, les Pères Passionistes venaient tout juste de décider d’accepter des étudiants à leur Maison Généralice, située sur un terrain appartenant au Vatican, derrière le Colisée, et entourée de jardins magnifiques.

 

Octobre. Au début d’octobre 1984, le Père Denis et 15 Fils de Marie quittent Québec pour Rome. À la mi-octobre, un premier groupe de Fils de Marie entreprennent leurs études à l’Université pontificale Saint-Thomas-d’Aquin, communément appelée l’Angelicum.

À Rome, ils ont le privilège d’assister fréquemment aux audiences du Saint-Père et aux messes en la Basilique Saint-Pierre, témoignant ainsi leur attachement au Vicaire du Christ.

1985

Octobre. Presque tous les membres de la Communauté des Fils de Marie quittent le Québec pour Rome. Ils sont cette fois 32 qui, sous la conduite du Père Denis Laprise, se retrouvent chez les Pères Passionistes. Vingt-neuf d’entre eux étudient à l’Angelicum en vue du sacerdoce.

À Rome, des Autorités religieuses conseillent au Père Denis de trouver un Évêque protecteur pour la Communauté, suggérant, entre autres, le nom de l’Archevêque de L’Aquila, S. Exc. Mgr Mario Peressin.

1986

1er janvier. S. Exc. Mgr Mario Peressin accepte de prendre sous sa protection la Communauté des Fils et Filles de Marie, et approuve «ad experimentum» ses Constitutions. Il invite la Communauté à s’établir dans son Archidiocèse.

 

2 février. Décret de Monseigneur Peressin érigeant la Communauté des Fils de Marie en Association publique cléricale de droit diocésain.

 

25 mars. Par un autre décret, Monseigneur Peressin érige pour les Fils de Marie le Séminaire aquilanais «de Urbe», situé à la Maison Généralice des Pères Passionistes, à Rome, où ils demeurent.

 

25 mai. Un premier Fils de Marie est ordonné prêtre par le Pape Jean-Paul II, en la Basilique Saint-Pierre de Rome.

 

31 mai. En la présence de Mère Paul-Marie à L’Aquila, a lieu la fondation de la branche missionnaire de la Communauté: les Fils et Filles du Coeur Immaculé de Marie.

Le Père Denis Laprise devient le Fondateur et Supérieur général de la branche missionnaire masculine.

 

13 septembre. Prise d'habit de 16 novices, à L'Aquila, à l'occasion du voyage apostolique organisé par l'Armée de Marie en Italie, en l'honneur du Coeur Immaculé de Marie, afin d'aider à la réfection du Séminaire de L'Aquila. Ce Séminaire a été mis à la disposition de la Communauté des Fils de Marie comme noviciat; y résideront les 16 nouveaux novices.

 

Le lendemain, 14 septembre, en la solennité de la Croix glorieuse, S. Exc. Mgr Mario Peressin procède à l’ordination diaconale de six Fils de Marie. Trois autres Frères seront ordonnés diacres un peu plus tard.

1987

Le samedi 30 mai, plus de 700 pèlerins du Canada et des États-Unis, auxquels se sont joints quelques centaines de Chevaliers de Marie de France, des Pays-Bas, de Belgique et d’Italie, sont présents en la Basilique Santa Maria in Collemaggio, à L’Aquila.

Ils sont réunis pour l’ordination sacerdotale des neuf Fils de Marie. C’est S. Exc. Mgr Mario Peressin, Archevêque de L’Aquila, qui leur confère le sacerdoce.

Celui-ci confie aux Fils de Marie nouvellement ordonnés une zone pastorale de l’Archidiocèse de L’Aquila, où ils sont curés de plusieurs paroisses et chapelains d’un monastère de Religieuses cloîtrées. Un des nouveaux ordonnés entre en service dans les Forces armées canadiennes comme aumônier militaire.

Les années suivantes, d’autres pèlerinages sont organisés par la Famille des Fils et Filles de Marie en Italie et en d’autres pays d’Europe, pèlerinages coïncidant avec des cérémonies de prise d’habit ou de profession religieuse dans la Communauté des Fils et Filles de Marie ou avec des cérémonies d’ordination diaconale ou sacerdotale, conférée par l’Évêque protecteur de la Communauté.

 

Octobre. Un groupe de Fils de Marie revient au Centre de l’Immaculée, à Québec, offrant ainsi un lieu d’accueil pour de nouvelles vocations.

 

15 octobre. M. Raoul Auclair, écrivain français connu tout spécialement dans les milieux catholiques pour ses écrits sur les apparitions mariales et sur l'eschatologie, prend l'habit des Fils de Marie au Centre International de l'Armée de Marie, à Québec.

1988

13 août. Trois Fils de Marie sont ordonnés prêtres par S. Exc. Mgr Mario Peressin, en la Basilique Santa Maria in Collemaggio, à L’Aquila, en Italie.

1989

7 octobre. En la fête de Notre-Dame du Rosaire, a lieu l’ordination sacerdotale de cinq Fils de Marie, par S. Exc. Mgr Mario Peressin, Archevêque de L’Aquila, en Italie.

 

18 octobre. À la demande de S. Exc. Mgr Adolphe-Marie Hardy, Évêque de Beauvais, Noyon, Senlis, en France, la Communauté des Fils de Marie ouvre la première mission française à Grandfresnoy. En novembre, Mgr Hardy nomme un Fils de Marie Curé d’un regroupement paroissial de son diocèse.

 

12 novembre. Monseigneur Mario Peressin nomme le Père Pierre Mastropietro Supérieur général de la Communauté des Fils de Marie.

1990

Janvier. Son Excellence Monseigneur Joseph Molinari, nouvel Évêque de Rieti, accueille en son diocèse, au service de l’Évêché, des membres de la Communauté des Fils et Filles de Marie.

 

8 septembre. À Lourdes, un Fils de Marie est ordonné prêtre par S. Exc. Mgr Mario Peressin, en présence de S. Exc. Mgr Joseph Molinari, au cours du pèlerinage en l'honneur de Marie Reine, en Espagne et en France.

1991

12 septembre. Au cours du pèlerinage en l’honneur de la Croix glorieuse, en Grèce, Turquie et Italie, du 3 au 17 septembre 1991, a lieu, le 12 septembre, l’ordination sacerdotale de trois Fils de Marie, en la basilique Santa Maria in Collemaggio, à L’Aquila, en Italie.

1992

14 février. À la demande de S. Exc. Mgr Paul Michael Boyle, Vicaire apostolique de Mandeville, en Jamaïque, la Communauté des Fils de Marie ouvre une mission à Bull Savannah, en Jamaïque.

 

28 mai. Au Sanctuaire San Gabriele dell'Addolorata, à Teramo, en Italie, a lieu l'ordination sacerdotale de quatre Fils de Marie par S. Exc. Mgr Mario Peressin.

1993

16 septembre. Ordination sacerdotale de six Fils de Marie, par S. Exc. Mgr Peressin, à Noyon, en France, en présence de S. Exc. Mgr Adolphe-Marie Hardy, Évêque de Beauvais, Noyon, Senlis, en France, et de S. Exc. Mgr Paul Michael Boyle, Vicaire apostolique de Mandeville, en Jamaïque.

 

Septembre. S. Exc. Mgr Egon Kapellari, Évêque de Gurk, en Autriche, confie à cinq Fils de Marie le sanctuaire de Kötschach; depuis plusieurs années, il accueillait ces Fils de Marie durant les mois d'été.

1994

31 mai. Ordination sacerdotale d’un Fils de Marie par S. Exc. Mgr Peressin, à Klagenfurt, en Autriche, en présence de S. Exc. Mgr Egon Kapellari.

1996

Janvier. S. Exc. Mgr Eugène P. LaRocque, Évêque d’Alexandria-Cornwall, en Ontario (Canada), accueille les Fils de Marie dans son diocèse.

 

23 juin. Ordination sacerdotale de quatre Fils de Marie par S. Exc. Mgr LaRocque, avec la permission et en présence de S. Exc. Mgr Paul Michael Boyle, à Cornwall, en Ontario.

1997

1er janvier. Les Fils de Marie quittent les diocèses de L’Aquila et de Rieti, en Italie, pour d’autres missions. Plusieurs, dont le Supérieur général, le Père Pierre Mastropietro, reviennent à Québec.

1998

4 juin. À la demande de S. Exc. Mgr Colin Campbell, Évêque d’Antigonish, en Nouvelle-Écosse (Canada), les Fils de Marie ouvrent une mission dans son diocèse.

1999

14 août. Ordination sacerdotale de trois Fils de Marie par Mgr Colin Campbell, à Arichat, en Nouvelle-Écosse.

2000

Spiri-Maria devient la Maison Mère de la Communauté de la Dame de tous les Peuples et plusieurs membres de la Communauté des Fils de Marie s’installent à Spiri-Maria-Pietro, aile droite du Centre eucharistique et marial Spiri-Maria.

 

22 août. Le Père Victor Rizzi est nommé Supérieur général des Fils de Marie tandis que le Père Pierre Mastropietro devient Co-Directeur de la Communauté de la Dame de tous les Peuples.

2001

Novembre. Les Fils de Marie quittent leur mission en Jamaïque pour revenir au Québec.

* * *

Une lutte féroce: Depuis sa fondation, la Communauté des Fils de Marie a dû subir les attaques et les calomnies d’une certaine faction de l’Église au Québec. À plusieurs reprises, des Évêques du Québec ont clamé: «Jamais les Fils de Marie ne seront ordonnés prêtres!» En 1985, le Cardinal Vachon déclarait: «Il faut tout détruire (l’Oeuvre de l’Armée de Marie) et faire disparaître ces futurs prêtres.» Heureusement, le Pape Jean-Paul II était à l’époque personnellement intervenu pour permettre aux Fils de Marie de poursuivre leurs études à l’Angelicum, à Rome (alors que le Cardinal Vachon avait tenté de les en empêcher).

La lutte contre les Fils de Marie a été très forte, et cela jusqu’à la Curie romaine: la Congrégation pour les religieux a nommé tour à tour, auprès de la jeune Communauté (et cela sans lui dire en quoi elle avait fauté pour se mériter une telle supervision), deux Visiteurs apostoliques et deux Commissaires pontificaux. Des accusations sans fondement ont été lancées contre les Fils de Marie, sans leur donner la chance de se défendre, et on a leur même demandé de renier leur Fondatrice... ce qu’ils ont refusé de faire.

Les tracasseries n’ont pas cessé: on a voulu les empêcher d’exercer leur ministère, de célébrer la messe, etc. Heureusement, certaines Autorités ont pris leur défense.

2003

31 mai. Le Père Éric Roy succède au Père Victor Rizzi comme Supérieur général des Fils de Marie.

2005

4 avril. S. Exc. Mgr Terrence Prendergast, deuxième Commissaire pontifical nommé auprès des Fils de Marie, leur adresse une lettre pour formuler certaines exigences et interdictions qui sont incompatibles avec leur charisme.

2005
2006

En raison de la lutte qui leur est faite, la grande majorité des Fils de Marie qui exerçaient un ministère à l’étranger et en d’autres provinces canadiennes (Ontario et Nouvelle-Écosse) doivent cesser le ministère paroissial pour revenir au Québec, ce qui leur permet de se ressourcer et de faire de l’apostolat auprès des membres de l’Oeuvre. Ils restent présents en France et aux États-Unis pour se consacrer aux membres de l’Oeuvre en ces pays.

2006

Août. Devant la lutte incessante contre l’Oeuvre mariale, le Ciel demande que soit fondée l’Église de Jean. Alors que les préparatifs vont bon train pour la cérémonie d’intronisation du Père de l’Église de Jean, Padre Jean-Pierre (le Père Pierre Mastropietro), le Seigneur indique: «VOUS ÊTRES LIBRES MAINTENANT

2006

17 septembre. Cérémonie d’intronisation du Père de l’Église de Jean, à Spiri-Maria.

2007

7 janvier. Ordination diaconale de cinq Fils de Marie par Padre Jean-Pierre, à Spiri-Maria..

 

1er juin. Padre Jean-Pierre procède à l’ordination sacerdotale de six Fils de Marie à Spiri-Maria.

2008

11 février. Le Père Éric Roy est nommé Supérieur général de la Communauté de la Dame de Tous les Peuples, nomination effective à compter du 31 mai 2008.

 

31 mai. Toujours sur l’indication du Ciel, Mère Paul-Marie nomme 12 apôtres, dont 9 Pères Fils de Marie.

2009

21 novembre. Le Père Denis Laprise, en France depuis quelques mois, est nommé aumônier-fondateur des Pauliens pour l’Europe.

2011

14 septembre. La Communauté des Fils de Marie compte 37 Pères, 23 Frères et 2 novices.

Les Filles de Marie

Une partie de la Communauté des Filles de Marie.
Une partie de la Communauté des Filles de Marie.

Parallèlement à la Communauté des Fils de Marie, celle des Filles de Marie se développe à un rythme intéressant, comptant chaque année des prises d’habit.

1981

31 mai. Fondation de la Communauté des Fils et Filles de Marie; les premières religieuses à prendre l’habit sont au nombre de six. Elles résident depuis quelques années au Centre International de l’Armée de Marie qui, en ce jour, devient la Maison Mère de la Communauté et la première maison religieuse des Filles de Marie.

1984

Mai. Les Filles de Marie sont au nombre de 29 et il leur faut songer à essaimer. Elles louent donc les deux étages supérieurs des Résidences La Mennais, à Lac-Etchemin, le dernier étage étant réservé au noviciat qui, à l’automne, accueille 12 novices et postulantes.

1985

15 août. Soeur Jeanne d’Arc Demers est nommée Supérieure générale des Filles de Marie, succédant à Soeur Geneviève Benoît. Soeur Jeanne d’Arc est «l’amie de coeur» que le Seigneur avait «annoncée» à Marie-Paule en 1958 et qu’elle a connue sept ans plus tard. Dès le début, elle est la confidente intime de Marie-Paule et demeure une collaboratrice fidèle et dévouée.

 

Octobre. Au départ des Fils de Marie pour Rome, un groupe de Filles de Marie vient habiter au Centre de l’Immaculée.

1986

1er janvier. La branche des religieuses contemplatives est fondée à la Maison Mère par Mère Paul-Marie.

Le même jour, Son Excellence Monseigneur Mario Peressin prend sous sa protection la Communauté des Fils et Filles de Marie et en approuve les constitutions «ad experimentum».

 

31 mai. Monseigneur Peressin devient l’Évêque co-fondateur de la branche missionnaire de la Communauté, fondée en ce jour: les Fils et Filles du Coeur Immaculé de Marie. Soeur Thérèse Laprise, mère du Père Denis, devenue veuve en 1970 et entrée chez les Filles de Marie en 1982, devient la Fondatrice et Supérieure générale de la branche missionnaire féminine.

 

Septembre. Un premier groupe de Religieuses Filles de Marie vont demeurer au Séminaire de L’Aquila, en Italie, dans une section qui leur est réservée, pour seconder les Fils de Marie dans de nombreux services.

Elles les aident à la cuisine et en divers travaux ménagers; elles confectionnent des habits religieux et des vêtements sacerdotaux. De plus, elles participent à l’apostolat varié au niveau des paroisses: catéchisme, direction de chorales de jeunes, aide aux familles, etc.

1988

Juillet. Pour répondre au nombre croissant d’aspirantes, la Communauté fait l’achat des Résidences La Mennais, à Lac-Etchemin, où elle avait été locataire de 1984 à 1986. L’édifice sera désormais connu sous le nom «Virgo Fidelis».

Les deux étages supérieurs sont réservés aux Filles de Marie: un pour le noviciat, l’autre pour les Religieuses professes; les deux étages inférieurs sont aménagés pour des Oblates et Oblats résidents.

Infirmières et aides-malades prennent soin des Religieuses âgées et malades. Ayant aménagé dans leurs locaux une vaste salle appelée «L’Angelot», elles peuvent accueillir les enfants et aider ainsi les familles en détresse, malmenées par la maladie ou d’autres épreuves.

Elles sont aussi au service d’une seconde maison pour Oblats résidents, où différents ateliers sont organisés pour ces personnes âgées désireuses de se donner dans une oeuvre apostolique.

 

22 septembre. La Famille des Fils et Filles de Marie se porte acquéreur d’un immeuble, appelé «Mariacel», situé à Québec, pour y regrouper divers secrétariats, salle de musique, magasin d’objets religieux, ateliers de couture et de peinture, sous la direction des Filles de Marie. Dans ce même édifice, à l’ouvroir liturgique, des Filles de Marie confectionnent aussi des vêtements sacerdotaux et des ornements liturgiques.

1990

4 janvier. À la demande de Son Excellence Monseigneur Joseph Molinari, quelques Filles de Marie vont lui prêter assistance à son Évêché de Rieti.

1992

14 février. À la demande de S. Exc. Mgr Paul Michael Boyle, Vicaire apostolique de Mandeville, en Jamaïque, la Communauté des Filles de Marie ouvre une mission à Black River, en Jamaïque.

Juin. Les Filles de Marie ouvrent une maison à Chevrières (dans l'Oise), où elles exercent un apostolat paroissial: catéchisme aux enfants, visite des malades et personnes âgées, aide aux pauvres, etc. Elles oeuvreront en paroisse jusqu'en 2001.

1993

10 octobre. S. Exc. Mgr Eugène P. LaRocque, Évêque d’Alexandria-Cornwall, demande, pour l’Évêché, les services des Filles de Marie.

10 décembre. L’Oeuvre de l’Armée de Marie s’étend en France. Pionnière de l’Oeuvre, Sr Jeanne d’Arc Demers est tout indiquée pour ouvrir une nouvelle mission à Bouricourt, d’où elle pourra rayonner et contribuer à l’extension de l’Oeuvre en France.

1995

Juin. Les Filles de Marie quittent le diocèse de L’Aquila, en Italie, pour revenir au Québec.

1996

Mai. Après 10 ans d’apostolat en Italie, les Filles de Marie qui ont poursuivi leur mission dans le diocèse de Rieti, quittent pour revenir au Québec.

 

18 juillet. Avec l’accord de S. Exc. Mgr LaRocque, sept Filles de Marie prennent possession de la résidence vacante des Soeurs de Sainte-Croix, située à Green Valley, à quelques kilomètres de Cornwall, et qui devient le noviciat des Filles de Marie.

1997

23 avril. Après un mandat de près de quatre ans, Soeur Jeanne d’Arc Demers est rappelée à Québec où elle est nommée assistante de Mère Paul-Marie.

23 avril. Élection de Mère Paul-Marie au titre de Supérieure générale de la Communauté des Filles de Marie.

En effet, le décès de Georges, son époux, la rend libre de tout lien pour réaliser son désir de jeunesse: celui de se faire religieuse. Devant l’événement providentiel, Soeur Marie-Claude Bouffard, Supérieure générale, remet sa démission après quatre années d’un généreux service auprès des Soeurs. Les Soeurs de Jamaïque, d’Ontario et de France sont informées par le télécopieur. Sous la direction de Soeur Jeanne d’Arc Demers, les bulletins de vote sont rassemblés dans une boîte scellée et, le 23 avril, quand toutes les Soeurs ont voté, le Père Victor Rizzi préside au dépouillement de ces bulletins, après la messe célébrée en la fête liturgique de saint Georges. Les votes de nos Soeurs en France et en Jamaïque nous parviennent par le télécopieur le matin même. Mère Paul-Marie est élue à l’unanimité, c’est-à-dire par 68 voix, Supérieure générale de la Communauté.

Dans les jours qui suivent, Mère Paul-Marie forme son conseil et nomme Soeur Jeanne d’Arc Demers «assistante et visiteuse». Elle se fera donc le porte-parole de notre Mère auprès des différentes maisons.

2000

Spiri-Maria devient la Maison Mère de la Communauté de la Dame de tous les Peuples et plusieurs membres de la Communauté des Filles de Marie, dont Mère Paul-Marie, s’installent à Spiri-Maria-Alma, aile gauche du Centre eucharistique et marial Spiri-Maria.

2001

Juillet. Les Filles de Marie quittent leur mission de Jamaïque pour revenir au Québec.

2002

22 février. La Fondatrice et plusieurs Filles de Marie, affectées surtout aux services de secrétariat et d’édition, emménagent à la Résidence de la Dame, située à côté de Spiri-Maria.

 

Mars. Les Filles de Marie qui étaient en Ontario (à Green Valley et à Cornwall) reviennent au Québec.

2007

Mai. Les Filles de Marie qui étaient en France reviennent au Québec.

21 novembre. Soeur Suzanne Palud est nommée Supérieure générale de la Communauté des Filles de Marie; elle entre en fonction le 8 décembre suivant.

2011

L’immeuble «Mariacel», de Québec, est vendu et les Filles de Marie qui y demeuraient déménagent en d’autres maisons de l’Oeuvre. Le 21 mars, quelques-unes d’entre elles s’installent dans un édifice qui prend le nom de Mariacel, à Lac-Etchemin, afin de poursuivre les travaux de couture pour nos Oeuvres.

 

14 septembre. La Communauté des Filles de Marie compte 65 religieuses.

Adresses utiles