ACCUEIL

PLAN DU SITE

VIE D’AMOUR

LES OEUVRES

LA DAME


E-MAIL

LE DERNIER DOGME DE
L’ÈRE MARIALE:


Globe surmonté de la Croix

MARIE
CO-RÉDEMPTRICE, MÉDIATRICE
ET AVOCATE


Jésus n’a rien révélé de Sa Mère à Qui le temps de la fin est réservé. Toute la doctrine mariale est mise en lumière par le Magistère de l’Église, selon l’inspiration de l’Esprit Saint. Depuis deux mille ans, quatre Dogmes sur Marie ont été proclamés par l’Église:

1. La Maternité divine – Lors du Concile d’Éphèse, en 431, le Pape Célestin Ier a défini et proclamé la Maternité divine, car Marie a enfanté le Fils de Dieu fait homme.

2. La Virginité perpétuelle de Marie – Puis ce fut au Concile du Latran, en 649, par le Pape Martin Ier, la proclamation de la Virginité perpétuelle de Marie.

3. L’Immaculée Conception – Le Pape Pie IX, le 8 décembre 1854, définit le Dogme de l’Immaculée Conception de Marie qui, par un privilège de Dieu le Père et en regard des mérites de Son Fils Rédempteur, fut préservée, dès sa conception, de la tache du péché originel. Quatre ans plus tard, soit le 25 mars 1858, voici que l’Immaculée va confirmer la formule théologique de Sa Sainteté Pie IX en confiant à Bernadette son identité: «Je suis l’Immaculée Conception», ce dont Bernadette, une fillette de quatorze ans, n’avait jamais entendu parler.

4. L’Assomption de la Vierge Marie – Le 1er novembre 1950, le Pape Pie XII définit le Dogme de l’Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie, que «les simples fidèles, les représentants des nations et des provinces ecclésiastiques, ainsi que de nombreux Pères» espéraient tant, surtout depuis la proclamation du Dogme de l’Immaculée Conception. L’Église était en liesse quand le Pape Pie XII déclara: «NOUS PROCLAMONS, DÉCLARONS ET DÉFINISSONS QUE C’EST UN DOGME DIVINEMENT RÉVÉLÉ QUE MARIE, L’IMMACULÉE MÈRE DE DIEU, TOUJOURS VIERGE, À LA FIN DU COURS DE SA VIE TERRESTRE, A ÉTÉ ÉLEVÉE EN ÂME ET EN CORPS À LA GLOIRE CÉLESTE.»

5. Un dernier Dogme marial
Or, dès le mois d’avril 1951, après avoir donné Sa Prière et décrit Son Image qui doit être propagée à travers le monde, la Dame de tous les Peuples demande à la voyante d’Amsterdam que l’Église proclame un nouveau et dernier Dogme marial: «Marie, Co-Rédemptrice, Médiatrice et Avocate»:

– «Mes pieds sont solidement posés sur le globe de la terre, parce que le Père et le Fils “VEUT”, en ce temps-ci, dans ce monde-ci, m’envoyer en qualité de Co-Rédemptrice, Médiatrice et Avocate. Et tel sera l’objet du nouveau et dernier Dogme marial. (...) Cette Image doit précéder. Ce Dogme sera fortement controversé; mais il sera promulgué» (31 mai 1951).

– «Ce Dogme sera comme la clé de voûte du mystère marial» (4 avril 1954).

– «Ma prophétie: “Tous les Peuples me diront bienheureuse”, sera tout entière accomplie quand le Dogme sera proclamé (...). Quand le Dogme, le dernier Dogme de l’histoire mariale, aura été promulgué, c’est alors que la Dame de tous les Peuples donnera la Paix au monde, la vraie Paix.
«Mais avant cela, il faut que les peuples, en union avec l’Église, récitent ma Prière. Mais il faut qu’ils sachent que la Dame est venue en qualité de Co-Rédemptrice, Médiatrice et Avocate. Qu’il en soit ainsi
» (31 mai 1954).

Une grande controverse
Mais la Dame a aussi prévenu Sa messagère de la grande controverse que suscitera ce Dogme. Toutefois, ce Dogme sera promulgué et marquera une ère nouvelle:

– «J’ai déjà dit combien ce Dogme susciterait des oppositions. Toutefois, l’Église de Rome, qui aura beaucoup à lutter pour cela, le promulguera enfin. L’Église de Rome saura faire face aux résistances. L’Église de Rome croîtra en force et en puissance dans la mesure même où elle affrontera ces résistances» (29 avril 1951).


© 1998 - Tous droits réservés : ÉDITIONS CO. DAME, Québec, Canada

haut