ACCUEIL

PLAN DU SITE

VIE D’AMOUR

LES OEUVRES

LA DAME


E-MAIL

LES OBLATS-PATRIOTES

Sigle des Oblats-Patriotes
« DIEU PREMIER SERVI »

Fondation
L’Armée de Marie et la Famille des Fils et Filles de Marie ont accordé une place importante au développement de la vie spirituelle et aux moyens à prendre pour aller vers la céleste Patrie qui nous a été promise.

La dévotion aux trois Blancheurs – l’Eucharistie, Marie et le Pape –, l’amour de l’Église sont les caractéristiques dominantes de tout Chevalier de Marie qui a compris son rôle dans l’Église.

Or, la famille a un autre rôle à jouer au sein de la société, en vue de la Cité terrestre: la patrie. L’amour de la patrie, pour chacun, restera toujours un devoir, en prolongement de l’amour familial. Pour être vraiment Homme, Jésus a vécu l’expérience de la patrie qu’Il a aimée. L’enracinement des hommes dans une patrie terrestre qu’ils aiment les prépare à mieux vivre en harmonie avec l’Église et la structure de l’État.

L’Armée de Marie visait d’abord la réforme personnelle de ses membres. Puis, avec la fondation de la Famille et de la Communauté des Fils et Filles de Marie, c’était la famille humaine, cellule de l’Église et de la société, qui était rejointe et renouvelée.

Une quatrième Oeuvre est venue se greffer aux trois premières, cette fois pour développer un autre aspect important de la personne humaine: le patriotisme bien compris, unissant dans un même amour l’Église et l’État.

Ainsi, dans un esprit de redressement personnel, familial et social, et placé sous la dépendance de Marie Médiatrice, c’est au Centre International de l’Armée de Marie, à Québec, qu’a lieu le 15 août 1986, en la fête de l’Assomption de Marie, la fondation des Oblats-Patriotes.

Rassemblés devant la statue représentant Marie Médiatrice, les quinze premiers membres font la promesse d’exercer leurs activités d’ordre temporel, patriotique et spirituel, en aidant en même temps les autres à s’ouvrir aux fins surnaturelles, afin de mieux percevoir les exigences fondamentales de la justice sociale.

Jeanne d’Arc au bûcher
Jeanne d’Arc au bûcher

Devise
«Dieu premier servi.» N’est-ce pas le rappel de la devise de sainte Jeanne d’Arc, pucelle d’Orléans, qui fit sacrer le roi Charles VII à Reims où elle avait porté son étendard? Jeanne d’Arc, personnification du patriotisme populaire français, est restée la gloire la plus pure de l’histoire de France. Elle fut reconnue pour son courage devant la mort, ce qui fit dire aux Anglais eux-mêmes: «Nous avons brûlé une sainte.»

«Dieu premier servi», voilà bien le mot d’ordre proposé, à l’insu de tous les membres, dès la fondation de l’Armée de Marie, en leur recommandant de tout porter vers Dieu: tout leur être, leurs biens spirituels et matériels.

Que Marie Médiatrice, patronne des Oblats-Patriotes, les aide à bien vivre leur devise: «Dieu premier servi», afin qu’au soir de leur vie ils puissent, dans la joie du devoir accompli, redire une fois encore: «Tout pour la gloire de Dieu et de la Patrie

L’emblème des Oblats-Patriotes et habit de choeur
L’emblème des Oblats-Patriotes reflète le caractère à la fois spirituel et patriotique de cette Oeuvre: le globe terrestre surmonté d’une croix, couleur or, se détachant sur la blancheur d’un lys.

Le globe terrestre et la croix rappellent l’apparition de Marie à Catherine Labouré. L’Immaculée portait dans Ses deux mains le globe terrestre surmonté de la croix et le présentait au Père – grâce accordée en 1830, à la Chapelle de la rue du Bac, à Paris.

Le lys, qui figure déjà sur le drapeau de la province de Québec, paraît aussi sur le drapeau royal français, de cette France, notre aïeule, Fille aînée de l’Église.

Habit de choeur
Lors des cérémonies solennelles des Oblats-Patriotes, les membres de cette Oeuvre revêtent le manteau noir et blanc, orné de l’emblème: globe terrestre, croix et lys, fixé à l’épaule gauche, leur rappelant qu’ils devront porter partout l’amour de leur patrie, dans le respect et les intérêts de leur nation, sans oublier que l’idéal le plus haut se situe au niveau de l’Église. Ils seront donc au service de ces deux Causes, de manière à ce que l’horizon du dévouement s’étende avec celui de la fraternité. Telle sera la gloire de nos Oblats-Patriotes en route vers le Royaume.
Avril 1991, Montmagny - Cérémonie des Oblats-Patriotes
27 avril 1991, Montmagny - Entrée
des Chevaliers portant leur sceptre.

La mission des Oblats-Patriotes

 


© 1998 - Tous droits réservés : ÉDITIONS CO. DAME, Québec, Canada

haut