Retour à la section précédente

E-mail

Historique des Oeuvres
de la Communauté
de la Dame
de tous les Peuples

L'Histoire en Images

1920

19 juillet. Mariage de Laura Bégin et d’Ernest Giguère en la paroisse Sainte-Germaine-du-Lac-Etchemin, province de Québec, Canada.

1921

14 septembre. Naissance et baptême de Marie-Paule à Lac-Etchemin, aînée d’une famille de dix enfants.

1933

14 septembre. À douze ans, Marie-Paule s’offre comme victime pour les âmes; peu de temps après, elle «entend» pour la première fois une voix intérieure. Avec les années s’intensifiera son désir de vie religieuse comme missionnaire en Afrique, mais en 1937, lors d’une retraite, un Prédicateur l’oriente vers le mariage.

1944

1er juillet. Mariage de Marie-Paule avec Georges Cliche, à Sainte-Germaine-du-Lac-Etchemin. Les nouveaux époux demeureront à Saint-Georges de Beauce. Ils auront cinq enfants.

1945

30 avril. Naissance d’André.

1947

25 août. Naissance de Louise.

1948

25 octobre. Naissance de Michèle.

1950

4 septembre. Naissance de Pierre.

1951

1er juillet. Après sept ans de grandes difficultés conjugales, le Seigneur lui dit: «SI CE N’ÉTAIT QUE LA MOITIÉ, MON ENFANT?... TOUT SE TERMINERA PAR LA COUR

1952

22 avril. Naissance de Danielle.

1954

Marie-Paule entend intérieurement pour la première fois: «L’ARMÉE DE MARIE.»

1957

Depuis longtemps, le Seigneur dit à Marie-Paule que sa «VIE SERA ÉCRITE UN JOUR. ELLE S’INTITULERA “VIE D’AMOUR”.»

Septembre. Après treize ans de mariage, pour protéger ses enfants, c’est la séparation sur ordre du directeur spirituel de Marie-Paule, de son médecin, du vicaire de la paroisse Saint-Georges-Est, en Beauce, et du directeur du Service social. Après trois jours de refus, Marie-Paule accepte que les enfants soient placés dans un pensionnat, tandis qu’elle va vivre chez sa mère, à Lac-Etchemin.

1958

Février. Marie-Paule reçoit de son directeur spirituel l’ordre d’écrire sa vie.

Du 20 au 27 avril. Pendant une semaine, Marie donne un cours de spiritualité à Marie-Paule. Marie lui montre d’abord l’image d’un événement possible, puis Elle manifeste le désir et enfin lui donne l’ordre d’agir.

28 avril. Le Seigneur annonce à Marie-Paule «L’HEURE DU CRUCIFIEMENT», ajoutant: «CE SONT MES ÂMES SACERDOTALES QUI TE CRUCIFIERONT

Du 1er au 7 mai. Marie-Paule «reçoit» des précisions sur la mission qui lui est confiée. Le Seigneur lui indique, le 4 mai: «Tu sais, mon enfant, que ma Mère bien-aimée est passée sur terre et qu’Elle est montée au ciel sans mourir! Je dois te dire aujourd’hui qu’Elle s’est incarnée et son regard maternel s’est penché sur toi. C’est toi, mon enfant, qui souffres ma passion et qui, au nom de ma Mère bien-aimée, vas redonner le Christ au monde.»

1963

Septembre. Marie-Paule dirige le personnel de la cuisine de la Maison des Oblats de Marie-Immaculée à Sainte-Agathe-des-Monts où ses trois filles iront la rejoindre, tandis que ses deux garçons sont étudiants au Petit Séminaire de Québec. Puis son mari s’y rend, mais quelle épreuve les attend!...

1965

15 juin. Marie-Paule et sa famille déménagent à Québec.

1967

Automne. Une Équipe mariale se forme au gré des événements providentiels. Des Soeurs de la Charité de Québec, dont les Soeurs Jeanne d’Arc Demers, Sainte-Jacqueline et Marie-Stella; Soeur Lise Giguère, soeur de Marie-Paule, des Soeurs de Notre-Dame du Perpétuel-Secours; deux Pères camilliens: Victor Rizzi et Denis Laprise, ainsi que quelques laïcs composent cette Équipe mariale.

1971

28 août. Pèlerinage de l’Équipe mariale au Sanctuaire Notre-Dame-d’Etchemin; ce jour ouvre l’ère de l’action mariale publique. Au soir de cette journée, le Seigneur indique à Marie-Paule: «C’ÉTAIT AUJOURD’HUI LA FONDATION DE L’ARMÉE DE MARIE. PRÉPARE UNE PETITE REVUE QUI RELIERA LES MEMBRES. CETTE REVUE PORTERA LE TITRE: “L’ARMÉE DE MARIE”.»

1974

Septembre. Premier pèlerinage de 338 membres de l’Armée de Marie en Europe.

1975

10 mars. Reconnaissance officielle de l’Armée de Marie par le Cardinal Maurice Roy, Archevêque de Québec et Primat de l’Église au Canada.

Décret de reconnaissance officielle de l’Armée de Marie

La lutte

L’Armée de Marie, une fois levée, travaille positivement: faire le bien pour contrer le mal. Et cela en harmonie avec les Évêques du lieu. Mais voici que la lutte s’engage plus forte contre l’Armée de Marie, qui se reconnaîtra à ce signe: sa fidélité à Rome et au Pape, lutte menée par ceux-là mêmes qui ont pour mission de sauvegarder les vraies valeurs.

Campagne de dénigrement et dévotion à la Dame de tous les Peuples

Confirmations et appuis

Alors que les calomnies pleuvent sur l’Armée de Marie et sa Fondatrice, venant notamment de plusieurs communautés religieuses et d’amis d’un Évêque (Monseigneur Lionel Audet) que le Seigneur a identifié comme «l’ennemi numéro 1 de l’Armée de Marie», le témoignage de certains mystiques confirme la mission de Marie-Paule; nous n’en présenterons ici que trois:

  • En 1973, lors de son premier pèlerinage en Europe, Marie-Paule rencontre la stigmatisée Marthe Robin à Châteauneuf-de-Galaure. Marthe dit de Marie-Paule: «Elle est toute perdue en Marie, toute cachée en Marie», et elle l’encourage à continuer.
  • Don Gobbi, fondateur du Mouvement sacerdotal marial, reçoit de Marie ce message en mai 1977, alors qu’il est à Québec: «Je suis ici avec toi et Je bénis et presse sur Mon Coeur Marie-Paule, cette fille de Ma maternelle prédilection que Moi-même J’ai choisie pour réaliser le triomphe de Mon Coeur Immaculé dans le monde. (...) Bénis encore avec Moi cette ville [Québec], Ma ville et ta ville par Moi choisie comme demeure où ta Maman céleste se trouve toujours.» «Pourquoi dis-Tu “Ma ville et ta ville?”» demande Don Gobbi. «Parce que J’y demeure», répond Marie.
  • En septembre 1977, l’Armée de Marie est en pèlerinage à Amsterdam. Le 24 septembre, en la chapelle de la Dame de tous les Peuples, Marie-Paule est assise à côté de la voyante de la Dame, Ida Peerdeman. Après la messe, en présence d’un petit groupe de personnes dont son directeur spirituel, Ida transmet un message qu’elle a reçu pendant la messe, dont cette partie concerne Marie-Paule: «À côté de moi, dans la chapelle, était assise Marie-Paule; et c’était comme si une main la désignait, et j’entendis: “Elle est la Servante.”» Se tournant alors vers Marie-Paule, Ida complète le message reçu: «C’est mon ordre; elle aura beaucoup de forces.»

Au fil des années, Marie-Paule recevra l’aide de directeurs spirituels éclairés et réputés, ainsi que de certaines Autorités du Vatican.

Les nombreux charismes de Marie-Paule (charismes dont l’authenticité a sans cesse été démontrée) sont une autre confirmation de sa mission. Par exemple, d’innombrables guérisons ont été obtenues grâce à son intercession, parfois alors que les personnes étaient à l’article de la mort, et plusieurs de ces guérisons ont été attestées par des médecins.

1978

4 juin. La fête nationale de l’Armée de Marie, avec l’Arche d’Alliance, en l’église Notre-Dame à Montréal, marque le «COMMENCEMENT DU TRIOMPHE DE MARIE».

1er octobre. À Lourdes, lors d’un pèlerinage de l’Armée de Marie, Marie-Paule «reçoit» l’ordre de «TOUJOURS PORTER LA LONGUE ROBE BLANCHE».

1979

Mai. L’heure est venue de faire connaître Vie d’Amour. Treize volumes sont publiés en treize mois.

1981

31 mai. Fondation de la Famille et de la Communauté des Fils et Filles de Marie au Centre International de l’Armée de Marie, à Québec, et Marie-Paule prend le nom de Mère Paul-Marie.

1984

30 mai. Onzième pèlerinage en Europe, réunissant, à Lourdes, environ deux mille membres de l’Armée de Marie, de divers pays.

1985 Alors que le Cardinal Roy s’était montré bienveillant envers l’Armée de Marie, il n’en est pas de même de son successeur, le Cardinal Vachon, qui tente par tous les moyens d’en arrêter la marche. Le Cardinal Vachon déclare même, au sujet de l’Armée de Marie et de la Communauté des Fils de Marie qui en est issue: «Il faut tout détruire et faire disparaître ces futurs prêtres.» C’est dans ce but qu’il tente d’empêcher les Fils de Marie de faire des études à Rome en vue du sacerdoce, mais il échoue à cause de l’intervention du Pape Jean-Paul II qui vient au secours de la jeune Communauté.

1986

1er janvier. Son Excellence Monseigneur Mario Peressin, Archevêque de L’Aquila, accepte, à la demande du Saint-Siège, de prendre sous sa protection la Communauté des Fils de Marie et celle des Filles de Marie.

25 mai. Ordination sacerdotale d’un premier Fils de Marie, par le Pape Jean-Paul II, à Rome, en Italie.

15 août. Fondation des Oblats-Patriotes au Centre International de l’Armée de Marie.

Décembre. Marie-Paule annonce «L’année du Crucifiement», titre de son éditorial publié dans le numéro de février 1987 du journal Le Royaume.

1987

15 avril (Mercredi Saint). Marie-Paule reçoit du Cardinal Louis-Albert Vachon une lettre de convocation à l’Archevêché de Québec, ainsi que la copie de la lettre que le Cardinal Joseph Ratzinger, Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, a adressée à l’Archevêque de Québec, laissant au Cardinal Vachon «toute latitude de prendre les mesures... nécessaires, sans exclure la possibilité de supprimer l’Association “ad normam iuris”». C’est le premier reniement de l’Église.

4 mai. Sur de fausses accusations, le Cardinal Vachon émet un décret pour révoquer le décret par lequel l’Armée de Marie avait reçu le statut d’association pieuse. À Rome, des Autorités conseillent aux responsables de l’Armée de Marie de présenter un recours. Ce recours est déféré par la Secrétairerie d’État au Conseil Pontifical pour les Laïcs.

7 mai. Marie-Paule et quelques membres de l’Armée de Marie répondent aux questions des journalistes de la presse parlée et écrite lors d’une conférence de presse au Centre de l’Immaculée, à Québec.

Conférence de presse

30 mai. Ordination sacerdotale de neuf Fils de Marie, par S. Exc. Mgr Peressin, à L’Aquila, en Italie.

Premier reniement de l’Église

1988

31 mars (Jeudi Saint). Marie-Paule reçoit le décret du 25 mars précédent signé par le Président du Conseil Pontifical pour les Laïcs, le Cardinal Eduardo Pironio, ratifiant la décision du 4 mai 1987 de l’Archevêque de Québec. Par ce jugement, c’est le deuxième reniement, par l’Église, de l’Oeuvre de Dieu.

«L’année du crucifiement»: une année liturgique s’est écoulée entre la réception, le Mercredi Saint 1987, de la lettre du Cardinal Ratzinger, Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, et la réception, le Jeudi Saint 1988, de la lettre du Cardinal Pironio (Conseil Pontifical pour les Laïcs). Marie-Paule transmet une autre «indication»: «SUIVRA MAINTENANT LE TEMPS NON DÉFINI DE L’IMMOLATION» (Le Royaume, Numéro important du 8 avril 1988, p. 4).

Devant les irrégularités entachant le récent décret, une Autorité du Vatican demande à l’Armée de Marie d’introduire un recours au Tribunal Suprême de la Signature Apostolique, à Rome.

13 août. Ordination sacerdotale de trois Fils de Marie, par S. Exc. Mgr Peressin, à L’Aquila, en Italie.

Deuxième reniement de l’Église

1989

17 mars. Le Tribunal Suprême rejette le recours. C’est le troisième reniement, par l’Église, de l’Oeuvre de Dieu, qui présentera un recours au Collège des Juges (Plénière) du Tribunal Suprême, comme le lui conseillent des Autorités romaines.

7 octobre. Ordination sacerdotale de cinq Fils de Marie, par S. Exc. Mgr Peressin, à L’Aquila, en Italie.

18 octobre. À la demande de S. Exc. Mgr Adolphe-Marie Hardy, Évêque de Beauvais, Noyon, Senlis, en France, la Communauté des Fils de Marie ouvre une mission en ce diocèse.

Troisième reniement de l’Église

1990

4 janvier. S. Exc. Mgr Joseph Molinari, Évêque de Rieti, accueille les Fils et Filles de Marie dans son diocèse.

8 septembre. Ordination sacerdotale d’un Fils de Marie, par S. Exc. Mgr Peressin, à Lourdes, en France.

1991

20 avril. La Plénière rejette la cause en appel par un Décret définitif. Le jugement de l’Église confirme ainsi les paroles du Seigneur données en 1951: «TOUT SE TERMINERA PAR LA COUR.» En effet, 33 ans, jour pour jour, séparent l’annonce de la mission douloureuse (28 avril 1958) et la fin de cette mission par le verdict de l’Église: Rédemption: 33 ans - Co-Rédemption: 33 ans.

9 juin. L’âme de Marie-Paule pénètre dans la Lumière Vivante qui est Dieu-Lumière.

22 juin. Marie-Paule «reçoit» l’explication de cette grâce dévoilant la signification du mot «réincarnation».

12 septembre. Ordination sacerdotale de trois Fils de Marie, par S. Exc. Mgr Peressin, à L’Aquila, en Italie.

Dix ans après la fondation de la Communauté des Fils et Filles de Marie, la branche masculine compte 66 Fils de Marie, dont 24 Pères et 42 Frères; la branche féminine compte 69 Filles de Marie.

Décret définitif

1992

Février. À la demande de S. Exc. Mgr Paul Michael Boyle, Vicaire apostolique de Mandeville, en Jamaïque, la Communauté des Fils et Filles de Marie ouvre une mission en Jamaïque.

27 mai. Malgré la lutte qui est faite à l’Armée de Marie par certaines Autorités religieuses, le Pape Jean-Paul II adresse un mot d’encouragement au millier de pèlerins de cette Oeuvre qui assistent à l’audience générale sur la Place Saint-Pierre, à Rome. Voici la traduction de ce message formulé en italien, en toute déférence envers nos Évêques protecteurs qui sont italiens: «J’adresse ensuite la bienvenue au nombreux groupe international de l’“Armée de Marie” qui, en ce mois de mai, vit un intense itinéraire en visitant quelques sanctuaires marials italiens. Laissez-vous toujours éduquer par la Mère du Seigneur, pèlerine de la foi et de l’espérance; portez en vos pays le trésor spirituel que vous avez acquis en ces jours.»

28 mai. Ordination sacerdotale de quatre Fils de Marie, par S. Exc. Mgr Peressin, à San Gabriele dell’Addolorata, en Italie.

31 mai. Fondation de l’Institut Marialys à Rieti, en Italie, lors d’un pèlerinage de l’Armée de Marie en l’honneur de la Co-Rédemptrice.

1993

18 août. Les Fils de Marie ouvrent une mission à Kötschach, à la demande de S. Exc. Mgr Egon Kappellari, Évêque de Gurk, en Autriche.

16 septembre. Ordination sacerdotale de six Fils de Marie, par S. Exc. Mgr Peressin, à Noyon, en France.

10 octobre. S. Exc. Mgr Eugène P. LaRocque, Évêque d’Alexandria-Cornwall, en Ontario, demande, pour l’Évêché, les services des Filles de Marie.

1994

31 mai. Ordination sacerdotale d’un Fils de Marie, par S. Exc. Mgr Peressin, à Klagenfurt, en Autriche.

1996

Janvier. S. Exc. Mgr LaRocque accueille les Fils de Marie dans son diocèse.

31 mai. S. Exc. Mgr Bomers, évêque de Haarlem, aux Pays-Bas, autorise le culte public de la Dame de tous les Peuples et la récitation en Église de Sa Prière.

23 juin. Ordination sacerdotale de quatre Fils de Marie, par S. Exc. Mgr LaRocque, avec la permission et en présence de S. Exc. Mgr Boyle, à Cornwall, en Ontario, Canada.

Juillet. Les Filles de Marie ouvrent un noviciat à Green Valley, en Ontario.

1997

1er avril. Georges Cliche, l’époux de Marie-Paule, rend son âme à Dieu. Le départ de Georges rend Mère Paul-Marie libre de tout lien pour réaliser son désir de jeunesse: celui de devenir religieuse.

23 avril. Mère Paul-Marie est élue à l’unanimité Supérieure générale des Filles de Marie. Mais peu à peu, les événements se précisent et se dessine «La Communauté de la Dame de tous les Peuples».

1998

31 mai. Pentecôte. Cérémonie solennelle en l’honneur de l’Esprit Saint et de la Dame de tous les Peuples.

Réception de trois Présidentes de la Communauté de la Dame: Béatrice de la Tourrasse, Présidente pour l’Europe (Euro-nationale); Thérèse Buyse, Présidente pour la Belgique; Madeleine Falaha, Présidente pour le Chili.

Les membres communautaires font leurs voeux de chasteté, de pauvreté et d’obéissance à l’intérieur de la Communauté de la Dame de tous les Peuples.

2000

25 mars. Inauguration du Centre eucharistique et marial Spiri-Maria, à Lac-Etchemin, qui devient un lieu d’adoration perpétuelle du Très Saint Sacrement et une maison de retraites spirituelles, de même que le Centre international de la Communauté de la Dame de tous les Peuples et des cinq Oeuvres qu’elle englobe (l’Armée de Marie, la Famille et la Communauté des Fils et Filles de Marie, les Oblats-Patriotes et l’Institut Marialys).

12 avril. Note d’ordre disciplinaire de l’Archevêque de Québec, Mgr Maurice Couture, «relative à l’établissement de la Maison Spiri-Maria», dans laquelle l’Archevêque reproche à la Fondatrice, Mère Paul-Marie, d’avoir érigé Spiri-Maria sans la permission de l’Ordinaire du lieu (l’Archevêque de Québec). Le 17 avril, Mère Paul-Marie répond à Monseigneur Couture; soulevant certains points de la lettre de l’Archevêque, elle souligne entre autres que, selon le canon 1752 du Code de Droit canonique, il ne faut jamais «perdre de vue le salut des âmes qui doit toujours être dans l’Église la loi suprême». (Ces deux lettres sont publiées dans le journal Le Royaume, n° 140, Numéro spécial du 13 mai 2000, pp. 8-9.) Toujours à ce sujet, le 11 décembre 2002 un théologien écrit à la Fondatrice pour donner son avis: il démontre, en s’appuyant sur le Code de Droit canonique, que l’Armée de Marie n’avait pas besoin de demander d’autorisation avant d’ériger le Centre Eucharistique et Marial Spiri-Maria. (Cette lettre est publiée dans le journal Le Royaume, n° 158, nov.-déc. 2002, p. 24.)

15 mai. La revue de l’Archevêché de Québec, Pastorale Québec, publie la Note disciplinaire du 12 avril au sujet de l’Armée de Marie, de même qu’un rapport que Monseigneur Couture a fait préparer sur cette Oeuvre par un comité qui n’en a pas rencontré les Dirigeants. Encore une fois, l’Armée de Marie a été jugée sans qu’on lui ait donné la possibilité d’exposer sa version des faits, bien différente de celle qu’on peut lire dans ce rapport dont on démontrera la fausseté.

23 mai. Monseigneur Couture donne un point de presse sur l’Armée de Marie à qui il reproche «sa façon de promouvoir la dévotion mariale». Par contre, il précise: «Il faut reconnaître que, quand on regarde les principes fondamentaux de l’Armée de Marie, c’est très catholique: le culte du Saint-Père, le culte de l’Eucharistie et la dévotion mariale, il n’y a rien de plus catholique que ça, et ça j’en conviens tout à fait.»

8 juillet. Un Évêque québécois qui garde l’anonymat envoie une lettre à ses confrères dans l’épiscopat, en adressant une copie à Mère Paul-Marie. Dans cette lettre, il reproche aux Évêques de ne pas reconnaître dans l’Armée de Marie «l’oeuvre de Dieu même», déclarant: «Mais d’où vient donc que des évêques et archevêques et cardinaux même se font ainsi berner par l’Esprit des Ténèbres? Car, à mon sens, il n’y a pas moyen de dire autrement. La raison, je vais vous la dire ici même: LE REFUS DU SURNATUREL.» (Cette lettre est publiée dans le journal Le Royaume, n° 144, juillet-août 2000, pp. 15-16.)

2001

15 août. La Conférence des Évêques catholiques du Canada (CECC) diffuse sur Internet une Note doctrinale sur l’Armée de Marie qu’elle accuse de propager des erreurs doctrinales. La fausseté du document est démontrée par de nombreux membres de l’Armée de Marie qui prennent la défense de l’Oeuvre injustement traitée.

Réponse à la Note doctrinale sur l’Armée de Marie

Marie-Paule, qui avait remarqué que chaque coup porté contre l’Oeuvre mariale engendrait des conséquences désastreuses pour le monde, avertit ses collaborateurs et collaboratrices immédiats: «Surveillez bien les événements mondiaux qui vont suivre maintenant.» Effectivement, moins d’un mois plus tard, le monde est plongé dans l’horreur:

11 septembre. Attentat terroriste contre le World Trade Center, à New York. Or, cet événement avait été montré par le Ciel à Marie-Paule au début des années 1980. À l’époque, saisie par l’ampleur de ce désastre annoncé, elle avait informé les membres, lors d’une réunion de l’Armée de Marie à Montréal, de ce qu’elle avait vu: «une fumée opaque partant de la partie supérieure de hauts édifices de New York, suivie de leur effondrement en profondeur dans le sol».

2003

1er janvier. Lancement de Radio Amour, radio diffusant sur Internet et qui présente diverses activités religieuses de la Communauté de la Dame de tous les Peuples.

2004

28 au 30 mai. Triduum au Centre Eucharistique et Marial Spiri-Maria. Nomination de 6 Chevaliers de la Dame, dont 3 succèdent aux Présidentes de la Communauté de la Dame de tous les Peuples dans un cadre redéfini. Ont été nommés: François Pillot (France), Paul Schulte (Hollande), Jean Van Renterghem (Belgique), Grégoire Giguère et Donald Aubin (Canada) et Marcel Laprise (États-Unis).

2005

4 avril. Message pastoral du Cardinal Marc Ouellet, Archevêque de Québec, au sujet de l’Armée de Marie qui répandrait selon lui «des doctrines totalement étrangères à la Bible, à l’enseignement des Papes et du Concile Vatican II»; de plus, le Cardinal Ouellet «réitère le bien-fondé de la Note doctrinale rendue publique le 15 août 2001 par l’épiscopat canadien» [Note doctrinale dont plusieurs erreurs ont été démontrées dans les publications de l’Oeuvre mariale]. Le point de vue de l’Armée de Marie est exposé dans le journal Le Royaume (n. 172, mars-avril 2005).

Message pastoral concernant l'Armée de Marie

Notre réponse au Message pastoral par Sylvie Payeur-Raynauld

Lettre du Père Pierre Mastropietro

Le Cardinal Ouellet s’unit au Commissaire pontifical nommé auprès des Fils de Marie (la congrégation romaine qui a nommé ce commissaire n’a pas informé les Fils de Marie des motifs justifiant une telle nomination – y en a-t-il vraiment?). Le même jour du 4 avril 2005, ce Commissaire, qui est alors S. Exc. Mgr Terrence Prendergast, Évêque de Halifax, adresse une lettre aux Fils de Marie pour formuler certaines exigences et interdictions qui sont incompatibles avec le charisme de cette jeune Communauté.

Lettre du Commissaire pontifical, S. Exc. Mgr Terrence Prendergast, aux Fils de Marie

Réponse du Père Pierre Mastropietro

Réflexions de Sylvie Payeur-Raynauld

2005

2006

En raison de la lutte qui leur est faite, la grande majorité des Fils de Marie qui exerçaient un ministère à l’étranger et en d’autres provinces canadiennes (Ontario et Nouvelle-Écosse) doivent cesser le ministère paroissial pour revenir au Québec, ce qui leur permet de se ressourcer et de faire de l’apostolat auprès des membres de l’Oeuvre. Ils restent présents en France et aux États-Unis pour se consacrer aux membres de l’Oeuvre en ces pays.

Au Québec, les interdictions pleuvent sur les Fils de Marie: l’Autorité religieuse veut leur défendre de présider à la cérémonie de mariage de leurs proches, de baptiser, etc. Le Ciel intervient et un premier baptême est célébré à Spiri-Maria, le 1er janvier 2006, suivi d’un premier mariage en juin de la même année.

2006

10 août. L’Oeuvre mariale est toujours guidée par le Ciel qui informe Marie-Paule et lui donne des ordres sur la conduite à tenir. C’est ainsi qu’une cérémonie particulière est planifiée à Spiri-Maria sous le thème «Vers l’Église de Jean», c’est-à-dire l’Église renouvelée de Pierre, qui ne rejette rien de ce qu’enseigne l’Église catholique, mais qui accueille en plus le mystère de la Co-Rédemption. «VOUS ÊTES LIBRES MAINTENANT», indique le Seigneur.

17 septembre. À Spiri-Maria, cérémonie d’intronisation du Chef de l’Église de Jean, Padre Jean-Pierre (le Père Pierre Mastropietro).

28 septembre. Indication reçue d’En-Haut par Marie-Paule: «ICI, SUR TERRE [à Spiri-Maria], CE SERA LE COEUR DU COEUR DU PÈRE EN L’ÉGLISE DE JEAN.» Depuis plus d’un an, Marie-Paule est favorisée de grâces ineffables qui la conduisent jusque dans le Coeur du Coeur du Père (grâces relatées dans les Livres blancs).

2007

7 janvier. Padre Jean-Pierre procède à l’ordination diaconale de 5 Fils de Marie.

31 mai. À Spiri-Maria a lieu la fondation officielle de l’Église de Jean, l’Église renouvelée de Pierre, dont Padre Jean-Pierre devient le Chef en ce jour. Son premier geste est de promulguer le dogme de Marie Co-Rédemptrice, Médiatrice et Avocate, en présence de Marie-Paule qui s’est pliée douloureusement aux exigences du Ciel en se vêtant comme la Dame de tous les Peuples en Amsterdam – signe que Marie-Paule «actualise» la mission de Co-Rédemptrice annoncée par la Dame en Amsterdam, ayant été choisie par Marie pour ce rôle.

1er juin. Padre Jean-Pierre procède à l’ordination sacerdotale de 6 Fils de Marie à Spiri-Maria.

3 juin. Canonisation de Raoul Auclair, auteur eschatologique et marial, à la fin de quatre journées de prières consécutives à Spiri-Maria. Le programme de ces journées a été indiqué par le Ciel, nous ne faisons qu’obéir.

10 septembre. S. Exc. Mgr Prendergast remet au Père Éric Roy une photocopie du document du 19 juillet 2007 par lequel la Congrégation pour la Doctrine de la foi excommunie l’Armée de Marie, ses Oeuvres connexes et ses membres. Deux jours plus tard, le document est rendu public sur le site Web de la CECC.

L'Armée de Marie est frappée d'excommunication

Communiqué de presse de l'Armée de Marie

Catholicisme et vérité

Le Royaume no 187, septembre-octobre 2007

Marie-Paule écrira plus tard: «Nous devons avancer, alors que les adversaires qui furent les progressistes de l’après-Concile sont maintenant les obstinés du passé et ne s’ouvrent pas aux réalités célestes offertes à l’Église de Pierre, demeurant au contraire nos adversaires implacables.» (Livre blanc IV, p. 46).

2008

11 février. Le Père Éric Roy est nommé Supérieur général de la Communauté de la Dame de Tous les Peuples, nomination effective à compter du 31 mai 2008.

31 mai. En 1957, le Seigneur avait indiqué à Marie-Paule: «COMME IL TE FAUT SOUFFRIR POUR DEVENIR SOUVERAINE DE LA TERRE, UN JOUR!» Les desseins divins se précisent: au premier jour d’un triduum à Spiri-Maria, Marie-Paule doit revêtir une tenue royale pour marquer la réalisation de cette annonce. Or, il faut préciser que, toujours selon les indications du Ciel, ce titre ainsi que les autres qui ont été conférés à la Servante «s’appliquent à notre temps, à cette terre qui appartient au Coeur du Coeur du Père (...) en ce temps du Royaume».

Marie-Paule nomme également les 12 nouveaux apôtres. Et, le dernier jour du triduum (1er juin), Padre Jean-Pierre procède à la canonisation du Père Philippe Roy, premier Père marial de l’Oeuvre.

2009

2 février. Formation du Conseil général de la Dame et de son secrétariat. La présidente de ce Conseil est Mme Charlotte Beaulieu Bélanger, Animatrice internationale de l’Armée de Marie et Maman internationale de la Famille des Fils et Filles de Marie. Les autres membres du Conseil sont M. André Bélanger, comptable, pour les finances; et Mme Michelle Laprise, vice-présidente, chargée du secrétariat général. Le Conseil général collaborera avec le Père Éric Roy, Supérieur général de la Communauté de la Dame de tous les Peuples.

31 mai. Au dernier jour du triduum, qui coïncide avec la fête de la Pentecôte, plusieurs témoignages sont donnés pour attester des guérisons obtenues par l’intermédiaire de Marie-Paule. Par le truchement d’une cassette audio, nous entendons également le témoignage qu’avait donné Georges, le mari de Marie-Paule, en 1975, et dans lequel il reconnaissait la «vie atroce» qu’il avait menée et les souffrances qu’il avait fait subir à son épouse qui s’était toujours comportée envers lui avec une charité exemplaire, et à qui il attribuait le mérite de son retour vers Dieu.

«JE PROUVERAI TON INNOCENCE», avait dit le Seigneur à Marie-Paule en 1958, et ces témoignages sont une preuve évidente de l’innocence de cette âme qui n’a cherché en tout que la gloire de Dieu et le salut des âmes.

En ce 31 mai, pour respecter le Plan divin, Marie-Paule doit revêtir à nouveau une tenue royale et porter une couronne qui symbolise le triomphe du Coeur Immaculé de Marie, annoncé à Fatima. Et elle doit assister à sa propre canonisation que le Ciel avait annoncée dès 1956: «Un jour, des saints seront canonisés vivants, et la première sera toi.»

Les exigences divines se font ressentir très lourdement sur sa santé – «Je suis allée jusqu’à l’extrême limite de mes forces», déclare-t-elle, et elle se retirera de plus en plus.

Par ailleurs, en ce 31 mai, un responsable néerlandais de nos Oeuvres, Paul Schulte, devient le président-fondateur de la famille des Pauliens, ainsi nommée d’après son patron, saint Paul.

13 septembre. Au dernier jour d’un triduum en l’honneur de la Croix glorieuse, une cérémonie spéciale se veut un hommage à Mère Paul-Marie qui aura 88 ans le lendemain, le lundi 14 septembre 2009. En conclusion de cet hommage, à la demande du Ciel, la photo de Mère Paul-Marie est dévoilée à côté de la statue de la Dame de tous les Peuples, et cette photo doit rester là «pour toujours, jusqu’à la fin». C’est ainsi qu’est confirmé un autre message de la Dame donné en Amsterdam: «L’autel de la Dame Me présente telle que Je viens.» Et, à Ida, la Dame déclare: «Le tableau actuel [qui Me présente telle que Je viens], tu ne le vois pas.» (52e vision, 31 mai 1956)

Quant à Marie-Paule, elle continue à se dire «le zéro», «le rien» qui a laissé en elle toute la place à Marie (c’est cette vive conscience de son néant qui la fait tant souffrir d’être mise en évidence). Elle affirme: «Marie a été le Maître d’oeuvre, je n’ai fait qu’obéir.» Mais le Ciel a rattaché à cette obéissance héroïque une valeur d’éternité!

2010

29 mai. En ce premier jour de triduum à Spiri-Maria, Paul Schulte nomme 33 responsables de la famille des Pauliens pour le Canada et les États-Unis, qui s’ajoutent aux deux responsables nommés en Europe (France et Belgique francophone).

31 mai. Padre Jean-Pierre promulgue un décret reconnaissant Marie-Paule Docteur de l’Église en raison de la thèse spirituelle que contient Vie d’Amour.

En ce jour, au nom de Mère Paul-Marie, Padre Jean-Pierre couronne Marc Bosquart à titre de «Roi d’Église», sous le nom de Marc-André 1er. Le Royaume terrestre mérité par la Co-Rédemptrice prend lentement forme sous nos yeux, au gré des événements providentiels et en suivant fidèlement les indications du Ciel, car le Seigneur continue à s’adresser à l’humanité par l’intermédiaire de ceux qu’Il s’est choisis. Et, voulant sauver l’humanité, Il se fait d’autant plus proche de nous en raison de la situation périlleuse qui prévaut en tant de coins de la planète.

Après la cérémonie de sa consécration, Marc-André 1er accomplit son premier geste officiel en déclarant «Marie-Paule, Mère du Royaume».

Adresses utiles