ACCUEIL

PLAN DU SITE

VIE D’AMOUR

LES OEUVRES

LA DAME


E-MAIL

PÈRE VICTOR RIZZI
Notice biographique

 

C’est le 10 juillet 1940 que Vittorio Rizzi voit le jour, à Cavizzana, Trento, dans le nord de l’Italie. Treizième enfant de Rosa Ghirardini et Domenico Rizzi, il est accueilli avec joie et amour par toute la famille en dépit des angoisses causées par le climat incertain de la guerre. Un an et demi plus tard, le papa, âgé de cinquante-quatre ans, tombe gravement malade et meurt. Devenue seule responsable de ceux qui demeurent, la maman veille sans cesse afin que ses enfants ne souffrent pas trop de la mort du père de famille. Elle puise sa force et son courage dans la foi et l’espérance en Dieu.
Attiré par la vie religieuse, Vittorio a treize ans quand il quitte son cher foyer pour entrer au Juvénat des Pères camilliens à Milan, situé à trois cents milles (480 km) au sud-est de son village. À 18 ans, il entre au Noviciat de Vérone où il poursuit ses études philosophiques. En 1964, il est appelé à faire ses études théologiques chez les Pères camilliens, au Canada. Conscient de son engagement, avec un idéal religieux qui oriente ses pensées vers le don total, il est ordonné prêtre le 23 juin 1968, à Padoue, en Italie.
Père Victor Rizzi, le jour de sa première messe
1968 - Le Père Victor communiant
sa chère maman, au jour de sa
première messe.

Deux mois plus tard, le Père Vittorio reçoit des obédiences qui le placent successivement au Canada (Sherbrooke), aux États-Unis (Milwaukee et Boston) et finalement au Canada où il devient aumônier à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, à Québec. Peu de temps après, un confrère, le Père Denis Laprise, le rejoint. C’est à l’hôpital que le Père Victor fait la connaissance de Marie-Paule, à qui il donne l’onction des malades, étant donné la gravité de son état de santé. Le Père Victor discerne bien vite la richesse spirituelle et mystique de cette âme. Il entre dans l’Équipe mariale et se donne à fond dans son ministère pour les âmes qui cherchent une direction sûre, apostolat qu’il poursuit au sein de l’Armée de Marie, fondée le 28 août 1971 et dont il devient un pilier.

Dans le cinquième volume de Vie d’Amour, Marie-Paule écrit: «Dès la première rencontre, à l’hôpital, j’ai tout de suite ressenti que le Père Victor serait relié à Vie d’Amour. Je “sais” aussi qu’il sera appelé à jouer un grand rôle dans l’Église et qu’il pourra puiser dans un potentiel de mérites richement acquis par une mère exceptionnelle, car tout prêtre est grand des sacrifices de sa mère. La vocation sacerdotale est une rédemption; elle coûte le sang de l’âme» (Vie d’Amour V, chapitre 21).
Père Victor Rizzi
Père Victor Rizzi,
Fils de Marie
Père Victor, Père marial
Père Victor près
du tableau du Père
Philippe.
En 1985, le Père Victor laisse sa charge d’aumônier d’hôpital et se consacre entièrement à l’Oeuvre et aux âmes. Après la mort du Père Philippe Roy survenue le 22 février 1988, c’est lui qui assure la formation des membres de l’Armée de Marie en donnant, chaque semaine, des cours de catéchisme, en plus de sa responsabilité au niveau de la Communauté des Fils de Marie à laquelle il s’est joint et dont il deviendra le Supérieur général de 2000 à 2003.

Le 31 mai 1992, le Père Victor succède aussi au Père Philippe comme Père marial, lors de la fondation de l’Institut Marialys, dont il devient le premier membre et le Père spirituel.

En l’an 2000, lorsqu’est inauguré le Centre eucharistique et marial Spiri-Maria, à Lac-Etchemin, le Père Victor y devient prédicateur pour les retraites.

* * *

La série Vie d’Amour, dès le cinquième volume, puis les Appendices tracent en détail l’itinéraire spirituel du Père Victor Rizzi.


Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés pour tous pays :
© 1998 - MARIE-PAULE, VIE D’AMOUR INC., Québec, Canada

haut